Actus mode éthique : septembre 2018

Avec un peu de retard, voici les actus du mois de septembre. Bonne lecture 😉

Les évènements qui ont eu lieu en septembre

La FairWear Night à Paris le 19 septembre. Organisé une semaine avant la Fashion Week parisienne, cet évènement avait pour but de sensibiliser le public à l’impact de la mode. Pour cela, des ateliers, expositions et interventions ont eu lieu avec pour intervenants la fondatrice d’éthique sur l’étiquette, les créateurs de WeDressFair ou encore Sloweare.

En parlant de Sloweare, le second évènement de ce mois de septembre fut la deuxième édition du festival Happy Wear organisé par Eloïse Moigno et Thomas Ebélé, fondateurs de la plateforme Sloweare les 15 et 16 septembre. Au programme, des ateliers, des projections, des tables rondes et également un « Slow Market » regroupant des produits mode, beauté, lifestyle et de quoi grignoter.

Toujours à Paris, les 28 et 29 septembre, s’est tenu le second sommet ChangeNow. Sur ces deux jours, les particuliers et les professionnels ont pu découvrir les dernières solutions et innovations en termes de développement durable.

Le succès de l’opération Go for Good des Galeries Lafayette

Dans les actus de l’été, je vous présentais l’opération Go for Good lancée par les Galeries Lafayette tout ce mois de septembre pour mettre en lumière les marques éco-responsable. De nombreux évènements ont pu avoir lieu dans les différentes boutiques du grand magasin et notamment un défilé Emmaüs à Montparnasse le 13 septembre où le public a pu découvrir les silhouettes upcyclées de l’atelier des ReCréateurs.

GoforGood_GaleriesLafayette

Suite au succès de l’opération côté clients, mais aussi côté marques, les Galeries Lafayette ont décidé de continuer le projet en laissant un corner Go for Good à l’année et en étendant l’opération au BHV, mais aussi à l’international.

Burberry cesse de détruire ses invendus

Je vous parlais le mois dernier du scandale Burberry quant à la destruction de millions d’euros d’invendus. Après avoir tenté de s’expliquer, la marque a fini par annoncer, le 6 septembre, qu’elle arrêtait de détruire ses fins de stocks. Dans ce même communiqué, elle a également annoncé l’arrêt de l’utilisation de fourrure.

Le Conseil National du Cuir joue sur les mots

Le Conseil National du Cuir a fait une demande auprès du ministre de l’Economie pour que l’appellation « cuir » ne soit utilisée que pour les peaux animales. Comme pour les steaks végétaux dans l’alimentation, il semble qu’il soit important de ne pas jouer sur les mots. Habituellement, dans les articles actus je relate les faits sans donner mon avis, mais ce sujet me rend tellement folle : On consacre du temps à un sujet aussi inutile que la terminologie des matières au lieu de le consacrer à la recherche et à la mise en place de réelles avancées. LE SENS DES PRIORITES ?!

Le rapport Pulse of the Fashion Industry

Le rapport annuel Pulse of the Fashion Industry est produit par le Global Fashion Agenda et le cabinet de conseil Boston Consulting Group. Il permet de voir l’évolution des plus grandes marques textiles en terme d’éthique et de développement durable. Et celui de 2018 est plutôt positif puisque 75% des marques ont augmenté leur score avec une note globale qui passe de 32 à 38 sur 100 (oui ce n’est pas encore le bout du monde, je vous l’accorde). Malgré cette amélioration, le rapport s’inquiète d’un changement trop lent et  de l’impact de l’augmentation de la population qui engendrera une hausse de la production.

H&M encore une fois épinglé

Alors que le 20 septembre, le géant Suédois se félicitait de ses avancées en termes de salaire minimum décent, l’ONG Clean Clothes Campaign (collectif Ethique sur l’étiquette en France) est allé à la rencontre des employées de plusieurs de ses fournisseurs qui sont encore bien en dessous du salaire vital. Pour en savoir plus : ICI

Et pour continuer avec les actus H&M, la marque a sorti sa nouvelle collection Conscious  Exclusive utilisant des nouvelles matières comme le cachemire recyclé, de la soie biologique ou de la laine recyclée. Elle a également collaboré avec la WWF dans une collection entrant dans la gamme Conscious enfant et dont 10% des bénéfices iront à l’ONG.

Bocage s’essaie à la location

bocage.jpg

L’enseigne du groupe Etam va proposer, dès octobre, dans un petit nombre de magasins, un nouveau concept de location de chaussures. Le but étant, à terme, de produire moins. Axé uniquement sur leur gamme made in France, la cliente pourra prendre rendez-vous via le e-shop et sélectionner 3 paires qu’elle essaiera par la suite en magasin afin d’en retenir une et la louer pendant 2 mois. Au bout de cette période, la cliente peut rendre la paire et en choisir une autre ou l’acheter à -60%. La location fonctionne par un abonnement à 39 euros par mois et ne concerne que des chaussures neuves. Par la suite, les chaussures louées seront sur une plateforme de seconde-main avec le même fonctionnement de location mais avec un abonnement moins cher à 19 euros par mois.

Du tourisme industriel dans les Vosges

Le label Vosges Terre Textile (qui fait partie de France Terre Textile) souhaite faire connaître son industrie au grand public et pour cela, il lance le site La Route du Textile, permettant de faire des visites, dans un premier temps virtuelles, des différents points d’intérêt du département.

Le rapport de l’Ademe

L’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie s’attaque aux impacts environnementaux des produits de consommation et biens d’équipement dans un rapport détaillé. Pour ce qui est de la partie habillement, il passe en revue l’impact sur tout le cycle de vie des produits (en s’intéressant aux émissions de CO2, à l’épuisement des ressources, à la consommation d’eau et d’énergie …). La production des matières premières et la mise en forme du produit seraient les phases les plus polluantes et pour les produits se seraient que les pulls en laine, les manteaux et les robes en polyester, viscose et coton. Le rapport complet ici.

L’appel des industriels au Bangladesh

Les industriels bangladais ont lancé un appel lors du dernier salon Texworld-Apparel Sourcing. Ils déplorent le manque d’investissement de la part des grandes marques avec lesquelles ils travaillent et souhaiteraient pouvoir produire des vêtements plus haut de gamme que tous les produits de la fast-fashion à petits prix qu’ils fabriquent actuellement. Depuis la catastrophe du Rana Plaza en 2013, l’industrie textile du pays est sous surveillance, de nombreux investissements ont du être fait par les industriels pour se mettre aux normes et beaucoup de choses restent à faire (amélioration des conditions de travail, développement durable …). Cependant, les clients de ces industries qui ne cherchent qu’à produire aux plus bas coûts possibles, ne veulent pas dépenser plus d’argent. Il existe une interdépendance entre le Bangladesh et les marques puisque l’industrie textile fait vivre le pays qui est aujourd’hui le second fournisseur en Europe après la Chine.

Le point Fashion Week

LONDRES

Le British Fashion Conncil (BFC), organisateur de la Fashion Week londonienne interdit la fourrure dans ses défilés.

Petite parenthèse au sujet de la fourrure. Un nouveau label permettant la traçabilité des pièces est en cours de création. La filière fourrure voyant ses activités en danger, cherche à « s’éthiquiser » et à entrer dans la marche du développement durable. D’ailleurs, dans Vogue ce mois-ci, un article prônant la fourrure comme produit éthique et durable à fait beaucoup de bruit, notamment sur Instagram.

MILAN

Durant la semaine des défilés à Milan a eu lieu les Green Carpet Fashion Awards afin de récompenser les entreprises de la mode éco-responsable. Stars et acteurs majeurs de la mode se sont réunis avec pour dress code : le vert !

 PARIS

Courrèges annonce la fin du plastique dans ses collections. Emblématique des années 60 (années de l’expansion du plastique), la marque se sépare ainsi de sa matière phare et marque le coup avec un pop-up store et une collection capsule composée de matières éco-conçues. Les dernières pièces en vinyle, numérotées, écouleront les stocks de tissus de la marque.

Marine Serre, gagnante du prix Galeries Lafayette l’année dernière et déjà designer très  en vue propose cette année une collection composée d’une « Green Line » avec des silhouettes upcyclées et d’une « Red Line » basée sur le recyclage. Comme ces robes, beaucoup vues sur les réseaux sociaux en couverture ou combinaison de plongée.

Mais aussi : Les matières éco-responsable au coeur du salon Première Vision, des semelles de baskets en chewing-gum, Skunkfunk devient SKFK à partir de l’été prochain, Maison Standards ouvre deux nouvelles boutiques parisiennes et développe l’économie circulaire, 1083 reprend un atelier de tissage vosgien, Adidas et Stella MacCartney sortent une paire de Stan Smith vegan, confirmation du vote de la loi contre la destruction des invendus en 2019, 10% de nos vêtements jetés chaque année à la rentrée, 60 repreneurs potentiels pour Implicite.

Sources : Fashion Network, Novethic, L’Info Durable, Instagram

2 commentaires sur “Actus mode éthique : septembre 2018

  1. Avec toutes ces nouvelles, il semble que l’industrie de la mode s’efforce réellement de changer. Merci pour ce résumé complet, j’ai appris beaucoup de nouvelles choses. 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s