Transition vers une mode plus responsable : Bilan des 6 mois

Bilan_6moisVoici 6 mois que j’ai ouvert mon blog et que j’ai décidé une fois pour toute d’avoir une consommation plus responsable en terme de mode. C’est donc un bon moment pour faire un petit bilan.

Pour vous remettre dans le contexte, cela fait plusieurs années que je suis consciente de l’impact environnemental et social de l’industrie de la mode et que je fais plus ou moins attention. D’un côté, je n’ai jamais été une shopping addict, mais d’un autre, j’ai toujours été habitué au « achète moins cher, tu pourras acheter plus ». Ce n’était donc pas simple de tout changer du jour au lendemain. Surtout que niveau situation, lorsqu’on est étudiante puis en recherche d’emploi, le budget mode n’est pas au plus haut.

Mais en février, après avoir fait les soldes de manière tout à fait conventionnel, j’ai eu un déclic. Alors pourquoi, comment, je ne saurais vous le dire. Mais il en est ressorti que je voulais faire mieux. Mon dernier achat, absolument pas éthique, un t-shirt Primark à 6€.

Et coïncidant avec la fin d’un n-nième CDD, c’était le bon moment pour me lancer dans le blogging, idée qui me titillait depuis pas mal de temps. My Ethical Closet était né !

Et du coup, 6 mois après, on en est où ? Et bien, ce n’est pas toujours facile.

Jusqu’à présent, j’ai toujours travaillé dans la mode, et c’est ce que je souhaite également faire par la suite. Mais depuis que j’ai pris la décision de m’habiller de manière plus éthique, j’ai travaillé dans un tout autre univers, et je pense que ça m’a aidé de ne pas avoir le nez toute la journée dans les vêtements.

Jusqu’aux soldes d’été, je n’ai acheté que très peu de vêtements et tous de seconde-main. C’est plutôt sympa de passer un après-midi avec une copine à faire toutes les friperies, puis, il y a tellement de choses, parfois encore neuves, sur Vinted, qu’il serait dommage de laisser ses vêtements partir à la poubelle !

La période des soldes a été plus compliquée. On a beaucoup de publicités qui incitent à l’achat et tout le monde parle de vêtements, de bonnes affaires. Je n’ai fait que deux achats : une paire de sandales made in France et une robe noire longue. Pour cette dernière, ce n’est pas l’achat éthique du siècle non plus. Je l’adore, je la porte tout le temps, ce n’est pas le souci. J’en cherchais une comme ça depuis l’année dernière, elle est en coton bio et polyester recyclé, super, me direz-vous. Oui mais je me suis laissée influencer par le tout petit prix et quand je l’ai reçu, j’ai vu « made in Bengladesh ». Alors oui, ce n’est pas si horrible, cependant, j’aurais aimé faire mieux. Je vais me renseigner sur les actions de cette marque de fast-fashion (Vero Moda) et vous en faire un article bientôt, parce qu’à ce que j’ai vu, ils font partie d’un programme pour des meilleures conditions de travail au Bangladesh, à creuser !

Sinon, j’essaie de ne pas trop aller dans les centres commerciaux pour ne pas être tentée, et quand j’y vais, je fais en sorte de ne pas entrer dans les boutiques de fringues, comme ça pas de craquage. Mais je me demande aussi si la frustration est la bonne solution ? Par exemple, avant je m’habillais énormément chez Promod, c’est une enseigne que j’aime beaucoup, et c’est assez frustrant pour moi de « m’interdire » d’aller y jeter un oeil et d’acheter quelque chose si cela me plaît. Je sais qu’il faut aussi déculpabiliser, qu’on ne peut pas être parfaite, et qu’après tout il y a aussi des gens qui travaillent pour ses enseignes qu’il ne faut pas oublier, mais je me demande où est le bon équilibre.

robe_rouge_fleursA côté de ça, il faut aussi savoir ne pas céder à la facilité. J’aime la mode, c’est ma passion. Je ne cherche pas à tout prix à être à la pointe de la mode, mais certaines tendances me plaisent. Je vais prendre en exemple ma petite robe rouge portefeuille à fleurs. On en voit partout, il aurait été tellement facile d’aller à Zara ou New Look m’en acheter une neuve et pas cher. Mais c’est ça aussi de s’habiller plus responsable, éviter les achats d’impulsion et y réfléchir à deux fois. J’ai donc passé plusieurs semaines à décortiquer Vinted pour trouver une robe sur laquelle j’aurai le coup de coeur. Et à l’inverse, depuis l’été dernier, je suis en amour devant le sac rond en osier qu’on voit absolument PARTOUT sur Instagram, mais sur ce coup là, mais je n’ai pas succombé.

Pour conclure cet article, consommer responsable ce n’est pas tout rose. Il n’est pas si simple que ça de changer ses habitudes et de ne plus se laisser influencer par les grandes enseignes ou les petits prix. Mais quand je fais un achat responsable, je me sens plus fière de mon action, car chaque petit pas est bon à prendre. Nous voyons de plus en plus d’efforts fait par les marques, et ça, c’est parque nous, les consommateurs, nous sommes en demande de plus de transparence et d’éthique, ça serait bête de revenir en arrière maintenant ☺️

Et vous ? Etes-vous dans la même situation que moi ? Cherchez-vous à consommer plus responsable ?

10 commentaires sur “Transition vers une mode plus responsable : Bilan des 6 mois

  1. Je pense que le plus important dans ta démarche, c’est la prise de conscience, les questionnements que tu peux avoir, tes recherches pour y répondre, le partage de ces questions et pistes de réponses, et enfin ta tentative de changer tes habitudes.
    Tu as peut-être l’impression que ce n est pas assez, mais sensibiliser des gens à ce genre de problématiques, c’est déjà un grand service rendu à un nouveau mode de consommation plus éthique.

    Ensuite, tu dis que tu as eu un déclic avec la volonté de chnager « une bonne fois pour toutes » tes habitudes de consommation. Mais cela me paraît très difficile et cela ne m’étonne pas que tu puisses te sentir frustrée ! Il faut une période de transition, motivée par tes réflexions. On ne peut pas changer du tout au tout du jour au lendemain, surtout avec un petit porte monnaie. Avoir de nouvelles habitudes prend du temps, et peut être n’as tu pas encore assez de recul en 6 mois, mais je suis persuadée que ton regard sur les produits de conso est loin d’être le même qu Il y a 6 mois. Coline n’a pas été la vegan qu’elle est ajd du jour au lendemain.

    A mon avis, il faut panacher, tout en étant conscient de ses choix. Par exemple, j’achète toujours chez Promod parce que tmtc, mais en revanche, je ne mets jamais les pieds chez Primark, rarement chez h&m. Je n’ai jamais acheté de vêtements éthiques parce que c’est trop cher.
    Par contre, j’ai arrêté d’acheter de la viande (même si j’achète tjs des biens en cuir), j’essaie d’acheter certains produits bios (parfois fruits et légumes, ou au moins regarder l’origine, yaourts, gels douche, nutella etc) et d’éviter les avocats, mais pour d autres produits, je consomme traditionnellement.
    Pour revenir à la mode, j’essaie de me faire plaisir parfois en m’achetant des bijoux d’une créatrice plutôt que d’acheter des bijoux dans les boutiques (même si ça m’arrive aussi).
    Pour résumer, je pense que consommer la mode éthique fait partie d’un mode de vie éthique en général dont tu dois redéfinir l’équilibre à chaque achat ! Et tu feras ta transition écologique petit à petit, tout en ayant conscience de la non-ethnicité de certains achats et en essayant de la corriger avec le temps, en même temps que ta réflexion sur le sujet et ta bourse s’etofferont. Bref, laisse toi le temps !

    J'aime

    1. Merci pour ton commentaire (et merci d’avoir pris le temps de le réécrire).

      C’est marrant parce que tu me dis qu’on ne peut pas changer du jour au lendemain, et c’est ce que je pense également, et puis on ne peut pas être toujours 100% parfait. Par exemple, l’idéal serait d’acheter que des matières naturelles, mais (surtout quand j’achète de seconde main), je ne fais pas encore très attention à ça. Pour le reste, c’est vrai que je me mets peut être un peu trop de pression. Alors que pour l’alimentaire, je fonctionne comme toi, j’essai petit à petit de changer mes habitudes sans chercher à tout changer d’un coup.

      La mode est un sujet important pour moi avec lequel je suis sans doute trop exigeante. Bien pas bien, je ne sais pas mais c’est mon fonctionnement 😊 Après, je ne suis pas à l’abri d’un craquage non plus. Enfin, du moment que tu ne me traîne pas chez Promod, ça devrait aller 😋

      😘

      J'aime

  2. Moi j’avoue c’est plutôt au niveau de mon alimentation que je fais de vrais efforts de consommation responsable… Je ne vais toutefois plus chez primark ou H&M (tes articles y sont pour beaucoup) donc je pense avancer à très petits pas car je commande tjrs chez Asos (mon pêcher-mignon 😜)

    J'aime

    1. Alimentation, cosmétique, mode … Le plus important c’est d’avoir conscience de son impact et de vouloir petit à petit modifier son mode de consommation. Après par où on commence, c’est propre à chacun.

      En tout cas je suis contente de voir que mes articles font réfléchir 😁

      😘

      J'aime

  3. Je me retrouve pas mal dans ton chemin vers une consommation plus responsable et éthique de la mode. Comme toi, je n’ai jamais été shopping addict, voire pas du tout. Je n’ai jamais aimé faire les boutiques, encore moins pendant les soldes. Je n’ai jamais ressenti le besoin d’être à la pointe de la tendance. Ma penderie a toujours été plutôt minimaliste et l’est de plus en plus ces derniers moi. J’essaie de respecter la règle du « 1 entrant = 1 sortant » et la plupart de mes achats sont de seconde main : Vinted, brocantes ou friperies.
    La plus grande difficulté que j’ai rencontré jusqu’à présent et celui de trouver des marques éthiques et responsables. Bien souvent ce sont de petites marques qui préfèrent mettre leur argent dans autre chose que le marketing et la communication (ce qui est très bien je trouve), mais du coup il est plus difficile de les trouver. Comment t’y prends-tu toi ?
    A bientôt,

    J'aime

    1. Hello et merci pour ton commentaire 😊
      C’est vrai qu’il n’est pas toujours facile de trouver des marques éthiques qui correspondent à ce qu’on recherche et à ce qu’on aime. Mon meilleur ami pour connaître de nouvelles marques c’est Instagram. Une fois qu’on commence à suivre quelques marques que l’on connaît, il en propose d’autres. Il est aussi possible de suivre des hashtags comme #modeethique ou #sustainablefashion, ce que j’ai fais au début.
      Enfin, je suis des blogueuses qui, comme moi, présente des sélections mode et des marques.
      Bonne journée !
      Gwen.

      J'aime

      1. Merci pour ton retour Gwen. Effectivement Instagram m’a permis de faire de belles découvertes, j’ai une collection où j’enregistre quelques posts pour retrouver ces marques plus facilement. Pour ma part j’ai trouvé quelques e-shops de mode éthiques (je les ai partagé dans un article sur mon blog il n’y a pas très longtemps si jamais ça t’intéresse).
        Belle fin de journée,

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s