Le Denim : Quel impact a mon jean sur l’environnement ?

Impact denimAujourd’hui j’avais envie de vous parler du denim. C’est une toile que j’affectionne particulièrement et qui se retrouve sous toutes ses formes dans mon dressing. Cependant sa production est bien loin d’être responsable.

L’idée de cet article m’est venue après avoir écouté l’épisode spécial de Chiffon le podcast sur l’histoire du denim. Chiffon est un podcast créé par la journaliste Valérie Tribes où elle part à la rencontre de personnes, connues ou non, afin de parler de leur style, de leur vision de la mode etc. Pour cet épisode spécial, à l’occasion du salon Denim Premiere Vision, elle a rencontré Marina Coutelan, chef de produit mode et coordinatrice de projet, qui nous présente l’histoire du denim mais aussi les grandes thématiques du salon cette année, dont fait partie le développement durable. J’ai donc eu envie de creuser la question.

L’impact de la production de denim

Dans le podcast, on apprend que pour produire un jean il peut falloir jusqu’à 11 000 litres d’eau (culture du coton + délavage du jean) et que les procédés de délavage, comme le sablage, utilisent des produits toxiques pour l’environnement.

Pour produire un jean il y a plusieurs étapes. Tout d’abord, il y a la création de la toile denim qui est en coton. La culture du coton étant très gourmande en eau et en pesticides. Puis, il y a le traitement du jean : la teinture et le délavage. En Chine, le produit utilisé pour la teinture bleue est souvent l’indigo qui est un produit chimique dangereux pour la santé et interdit en France. L’étape du délavage est également très polluante car, elle aussi, demande beaucoup d’eau et utilise des produits chimiques. L’une des techniques de délavage est le sablage, dont le sable contient de la silice qui provoque des maladies pulmonaires aux ouvriers.

Enfin, pour toutes ces étapes, le jean va passer de pays en pays pour arriver jusqu’au consommateur, en France. En moyenne, un jean parcourt 65 000 km, ce qui fait un bilan carbone assez lourd.

L’utilisation de tous ces produits chimiques ne nous impacte pas directement lorsque nous portons nos vêtements en denim. Seulement, les ouvriers au contact de ces produits tous les jours, vivent eux, dans des lieux ultra-pollués et en ressentent les effets. De plus, lorsque nous lavons nos vêtements, des particules sont rejetées dans l’eau pour se retrouver finalement dans notre alimentation. Indirectement, nous sommes donc aussi touchés.

Des méthodes plus responsables // Sélection de marques

Afin de vous parler des méthodes de production plus responsables, je vais me baser sur une sélection de marques éthiques ainsi que sur leurs procédés.

jeans

1083

1083 produit des jeans Origine France Garantie en coton bio. Marque ultra transparente, sur son site, on peut retrouver toutes les informations liées aux matières, à la confection et même aux packagings pour les envois. Le denim est labellisé OEKO TEX, qui garantit des teintures sans produits nocifs. Le délavage se fait à l’aide d’une délaveuse laser. Et si vous souhaitez un jean produit chez vous, la marque met à disposition ses patrons gratuitement. Comme ça, il n’y a plus aucun transport.

DAO

DAO propose des jeans vraiment originaux puisqu’ils sont en lin ! Le lin est une matière responsable car cultivée en France et ayant besoin de très peu d’eau. Les jeans DAO sont donc fabriqués en France avec du lin français. La marque propose également des jeans en toile denim selvedge (en coton) très résistante.

Kings of Indigo

Membre de la Fair Wear Fondation, Kings of Indigo utilise du coton bio certifié GOTS, des fibres recyclées ou même du lyocell pour la confection de leurs pièces en denim. Soucieux de diminuer le plus possible leur impact, ils utilisent des méthodes innovantes. Pour le délavage, ils vont utiliser des techniques comme le laser, l’Ice Blast (qui consiste en une projection de glace pour décolorer le tissu) ou l’ozone. La teinture est végétale, utilise moins d’eau, moins d’énergie et aucun produit chimique.

Disponible en France sur Zalando.

mais aussi French Appeal, Ekyog, La Gentle Factory

Et les enseignes conventionnelles ?

Denim conventionnelCertaines enseignes conventionnelles font des efforts sur leur production. A l’image de Levi’s, marque emblématique du denim, qui met en place des procédés pour réduire sa consommation d’eau et l’utilisation de produits chimiques nocifs. Elle propose également des produits vintage upcyclés. Dans la même idée, G-star et son « denim le plus écologique » en coton bio, indigo propre et avec un délavage durable économisant 85% d’énergie.

Bonobo et sa collection Instinct propose des jeans en coton bio. Ils ont aussi une gamme REBIRTH composés de coton issu de jeans recyclés et de polyester recyclé à partir de bouteilles plastiques.

mais aussi C&A, Esprit, Monoprix …

Bien choisir son jean

Une question qui revient dans chaque épisode de Chiffon est « As-tu trouvé le jean de ta vie ? ». Il est effectivement très difficile de trouver un jean qui nous va parfaitement et dans lequel on se sent bien. Pourtant c’est un basique de la garde de robe, qui peut, s’il est de bonne qualité, durer des années, voire toute une vie. Voici donc quelques astuces pour trouver LE jean idéal.

Je n’aime pas faire de choix en fonction de la morphologie. Je préfère partir du principe qu’il faut porter des vêtements que l’on aime et dans lesquels on est bien, et ce, même si ce n’est pas la forme recommandée pour notre morphologie. Donc pour la coupe, mon seul conseil serait : faites vous plaisir !

Au delà de la coupe, ce que l’on peut regarder ce sont les poches arrières. En effet, en fonction de la hauteur et de la taille des poches, le jean va faire de plus ou moins jolies fesses. Des poches trop grandes ou trop basses vont donner un effet fesses plates, alors que des poches hautes vont faire un effet push-up !

Pour moi, la taille est aussi importante. Personnellement, je ne trouve pas la taille basse très flatteuse, ça marque le ventre, descend et gène quand on s’assoit. Une taille classique ou haute permet d’être plus à l’aise et de mettre plus en valeur les formes.

Une dernière astuce est de bouger et de s’asseoir lorsqu’on essaie un jean. Il ne faut pas prendre un jean trop serré en se disant qu’il va se détendre car ce n’est pas forcément le cas. Je serais plutôt du genre à privilégier les jeans à faible teneur en élasthanne dans lequel vous pouvez bouger dès qu’il est enfilé !

Vous avez d’autres astuces pour choisir vos jeans ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s