Outlets, destockages, ventes privées : des achats éthiques ?

Outlets, destockages, ventes privées : des achats éthiques ?Personnellement, j’aime bien acheter en outlet. Pendant les soldes, on peut tomber sur de vraies pépites. Mais je me suis demandée : est-ce qu’acheter en outlet peut-être considéré comme éthique ? Et plus largement, les achats en ventes privées, en magasins de destockage, sont-ils des achats responsables ?

Le constat

A première vue, les magasins d’usine, les destockeurs, etc. nous vendent les fins de stocks. Ces stocks qui, au lieu d’être détruits ou brûlés (coucou H&M), sont vendus moins chers aux consommateurs. Dans les grandes lignes, l’idée semble bonne.

Mais il y a un « mais » ! Avec la crise et la recherche frénétique des bonnes affaires, le chiffre d’affaire du destockage a explosé, et ça, les marques ont voulu en profiter.

Alors je ne doute pas que certaines soient sincères dans leur démarche, et qu’elles proposent réellement leur fin de stock et seulement ça, mais pour d’autres la donne change.

J’ai regardé beaucoup de reportages sur Youtube et lu des articles (vous retrouverez les plus intéressants en sources) : que ce soit pour les soldes, pour les ventes privées ou pour les magasins d’usine, un grand nombre de marques fonctionnent de la même manière. A savoir qu’elles font des « productions spéciales » de moindre qualité dont le prix de départ annoncé est celui de l’article vendu en boutique. Un  indice de cette manipulation opérée par les marques : la présence des produits en toutes les tailles et tous les coloris, même les plus demandés dans les outlets. On pense donc faire une bonne affaire en achetant un vêtement de qualité pour moins cher et un achat responsable en évitant la destruction. Alors qu’en réalité, on achète un vêtement qui n’a jamais été en boutique, avec une qualité médiocre et qui a engendré une production supplémentaire.

Des marques connues pour agir de la sorte : Ralph Lauren, Calvin Klein, Diesel ou encore Levi’s.

Pour les magasins de destockage du type Stockomani ou Noz, on ne trouve pas d’informations sur d’éventuelles « productions spéciales ». Tout ce que j’ai pu recolter sur le sujet témoigne que cela semble plutôt correct, il n’y a pas de tromperie de la part de ces enseignes qui chassent les fins de stocks. Mais en préparant cet article, j’ai pu recueillir sur facebook le témoignage d’une personne travaillant anciennement dans une entreprise qui collaborait avec un destockeur. Et celle-ci m’a affirmé que des collections spéciales étaient également réalisées pour ce genre d’enseignes.

Il est donc très compliqué de savoir quelles sont les marques véritablement honnêtes et vers quel type de magasins se tourner.

Des solutions

Je l’avoue, en tant que consommatrice, je suis attristée de ce constat. Moi qui suis (était?) une adepte de ce genre de magasins, je ne sais pas vraiment quelle attitude adopter. Boycotter ? Oui mais mon portefeuille n’est pas extensible et ce genre d’alternatives sont tout de même bien pratiques. Se tourner exclusivement vers le seconde-main  quand on a un petit budget ? Oui mais il y a des typologies de produits, comme les sous-vêtements par exemple, qui necessite un achat neuf (enfin pour ma part).

Une possibilité cependant est le destockage responsable. Sur facebook, on m’a parlé de sites outlet de mode éthique comme Arrière-Boutique. Certaines marques proposent également une section outlet directement sur leur site : Altermundi, Ekyog.

Et vous qu’en pensez- vous ? Faites vous des achats en outlet ou magasins de destockage?

Je tenais à remercier les membres du groupe Happy New Wear qui m’ont bien aidé dans la réalisation de cet article 🙂

(Sources : Youtube ici et ici, Capital.frLalibre.be)

4 commentaires sur “Outlets, destockages, ventes privées : des achats éthiques ?

  1. Maintenant je surveille surtout les réductions, outlet etc sur les marques que je sais déjà être un minimum attentives à leurs conditions de production (comme Ekyog par exemple, mais encore trop cher en soldes en général)… Pour les vêtements l’achat d’occasion me va largement. C’est davantage pour de l’équipement et très ponctuellement que je pourrais me tourner vers ces solutions je pense, ou pour des achats de vêtements de sports un peu techniques

    Aimé par 1 personne

  2. Je crois que la présence de seulement une partie des articles et des tailles est le meilleur indice que le magasin écoule bien une fin de produit. Je sais aussi que l’outlet Mango (internet) voit arriver les pièces qui ne se sont pas vendues en boutique … mais il faut « prendre le risque ».

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s